Projet de construction

LES FAUVES ONT BESOIN D’UN TEMPS D’ADAPTATION

«Un déménagement de cette ampleur est toujours synonyme de stress et les animaux ne sont pas des plus jeunes.» Marc Zihlmann, le directeur, se trouve dans la nouvelle infrastructure destinée aux fauves et pense en particulier à la tigresse Tajna. La vieille dame a été la première tigresse à passer de l’ancien parc animalier de Subingen au Sikypark de Crémines. Ses cinq congénères, y compris les triplés Arisha, Noah et Amir, et les lions la rejoindront dans les prochaines semaines. «Nous avons observé Tajna de près et remarqué qu’elle avait encore besoin de beaucoup de calme pour s’habituer vraiment à son nouvel environnement», souligne M. Zihlmann. Les observations faites sur la tigresse ont permis à l’équipe du zoo de mieux préparer la suite du déménagement et de laisser ainsi plus de temps aux prochains arrivants.

Une maison de retraite pour la tigresse
Les tigres ont une durée de vie moyenne de 20 ans. Tajna a déjà atteint l’âge critique. «Le Sikypark doit devenir pour elle un lieu agréable où elle pourra passer les dernières années de sa vie», explique le directeur. Du calme et suffisamment de temps d’adaptation sont maintenant les meilleurs remèdes. L’espace visiteurs restera donc fermé jusqu’à ce que les fauves se soient habitués à leur nouvel environnement. L’enclos des pumas venant de Subingen ainsi que le reste du Sikypark sont déjà ouverts et une présentation de rapaces en vol libre a lieu tous les jours.

La fête d’inauguration est repoussée
L’inauguration officielle du Sikypark est repoussée au week-end du 25 et 26 août 2018. «Une fête sans fauves n’est pas une véritable fête d’inauguration», souligne Werner Ballmer, président du conseil d’administration du Sikypark.

L’équipe du Sikypark se réjouit de votre visite.

Nouvel espace pour les tigres

Le déménagement des tigres du Raubtierpark Subingen à Crémines les sauve de l ‘expulsion.

Nouvel espace pour les lions

Aussi pour les lions et les autres animeaux de
Subingen les aménagements offriront à Crémines un nouveau domicile spacieux.

 

Les animeaux résident à Crémines, dont nombreux rapaces et divers animaux sauvages indigènes, profitent également des transformations et de l ‘ agrandissement du parc. Ils auront eux aussi des espaces modernisés. Les démonstrations populaires de vols de rapaces pourront être à nouveau admirées.