News

Projet Slovénie: nous apportons de l’aide sur place

Une équipe de volontaires du Sikypark et du Bioparc Genève s’est rendue en Slovénie pour améliorer les conditions de vie de trois anciens tigres de cirque.

À une époque, la tigresse Rani était en tournée avec le cirque allemand Circus Probst. Aujourd’hui, elle se repose dans la maison de retraite du Sikypark. Trois autres tigres de sa troupe ont trouvé un nouveau foyer au Zoo Park Rožman en Slovénie. «Nous sommes en contact depuis longtemps avec nos confrères slovènes», explique Marc Zihlmann, directeur du parc de sauvetage animalier Sikypark. «Lorsqu’ils nous ont demandé de l’aide, notamment en matière de savoir-faire et d’élevage de tigres de cirque, nous n’avons pas hésité un seul instant.» Au volant d’une Jeep pleine à craquer, Marc Zihlmann, accompagné de la cheffe soigneuse Kim Herzog, de Tobias Blaha, directeur du Bioparc Genève, et de la vétérinaire Ute Almberger, se sont rendus bénévolement en Slovénie.

Des mesures immédiates pour les tigres

Pendant deux jours, les volontaires, assistés de l’équipe slovène, effectuèrent des travaux pour offrir plus d’espace et une meilleure qualité de vie aux tigres. «L’enclos n’était que peu structuré. Par exemple, les nombreuses tuiles étaient disposées de telle façon que les tigres ne pouvaient pas vraiment marcher dessus», explique Tobias Blaha. Des terrasses furent alors aménagées et munies de gravier, de copeaux de bois et de perchoirs. De plus, l’équipe de Suisse soumit les tigres à un examen médical, analysa leur nourriture et donna des conseils à ses confrères en matière d’activités pour les fauves.

Faire le maximum

Une première étape a été franchie, comme le confirme la vétérinaire Ute Almberger: «D’autres pays ont d’autres possibilités. Mais il est vraiment intéressant de voir ce que l’on peut atteindre avec juste quelques suggestions.» «Nous avons fait le maximum et sommes très satisfaits», déclare à l’unisson l’équipe de volontaires après deux jours fatigants. Lors de leur première inspection, les tigres ont eux aussi semblé contents de leur nouvel enclos et ont rapidement fait preuve d’une humeur joueuse.

Maintien du contact

«Nous nous réjouissons de voir comment les choses vont évoluer», déclare Marc Zilhmann. «Nous allons rester en contact avec l’équipe de Slovénie et lui demander si nos propositions d’optimisation ont été mises en œuvre», précise-t-il. Ce projet bénévole a bénéficié du soutien de Sikypark AG et de l’association Sikyfriends.

Le video sur Facebook.

Après dix heures de route, les bénévoles suisses arrivent au Zoo Park.

Les volontaires ont emmené des objets particuliers tels que des balles de jeu depuis la Suisse; les matériaux de construction ont été achetés sur place.

Des tuiles rendaient les déplacements des tigres peu aisés, comme le montrent les images que le Sikypark a reçues de Slovénie.

Les déjections des tigres sont examinées. Des propositions d’optimisation de la nourriture et des activités devraient permettre au zoo slovène d’améliorer la santé physique et psychique des animaux.

Avec leurs confrères slovènes, les Suisses mettent la main à la pâte: les tuiles sont démontées pour laisser place à des terrasses et à des perchoirs.

Après deux jours, tout est prêt: les trois tigres redécouvrent leur habitat.