News

Des sangsues pour Mali

Notre lionne Mali n’a pas la vie facile: elle boite depuis son arrivée au Sikypark (voir News du 21 novembre 2019). Nous avons dû récemment la mettre sous anesthésie en raison de sa blessure à la cuisse et en avons profité pour lui faire passer un contrôle complet et pour tester une méthode de traitement alternative: nous avons appliqué à Mali la thérapie par les sangsues.

L’équipe de médecins de la clinique vétérinaire Sonnenhof a reçu pour cela le renfort de la kinésiologue Claudine Herzog. «Nous faisons vraiment tout pour améliorer l’état de santé de Mali et tentons toutes les thérapies», explique le directeur Marc Zihlmann. Il a lui-même fait l’expérience des sangsues et sa foulure au pied a entièrement disparu par la suite. Il est donc persuadé que ce qui a pu l’aider peut aussi aider Mali.

Des sangsues contre les inflammations

Principe de fonctionnement: la salive des sangsues contient des substances anticoagulantes qui éliminent les inflammations et dilatent les vaisseaux. Selon les chercheurs, la salive des sangsues contiendrait jusqu’à 40 principes actifs. Reste à savoir s’ils vont faire de l’effet sur Mali. C’est déjà bien, la lionne s’est réveillée sans problème de sa thérapie et sans présenter de signes d’agitation.

Les résultats ne sont pas encore là

Pour connaître la cause du boitement de Mali, l’équipe de médecins a fait une ponction du liquide tissulaire de l’épaule concernée. L’échantillon est en cours d’analyse. Il est facile de soigner un abcès ou une enflure, une tumeur nettement moins. «Nous n’avons plus qu’à attendre et à espérer de bons résultats», commente Marc Zihlmann. Pour lui et pour l’équipe du Siky, une chose est sûre: ils n’abandonneront pas.

[Translate to French:]
[Translate to French:]
[Translate to French:]

[Translate to French:]

[Translate to French:]

[Translate to French:]