News

Le parc suisse de sauvetage animalier a besoin d'aide

L'endroit où les animaux ont besoin d'une maison, c'est au parc suisse de sauvetage animalier. Jusqu'à présent cet engagement a été aussi financé par le biais des entrées dans le parc mais avec la fermeture, le Sikypark a urgemment besoin d'un soutien financier autonome.

Plus de 500 animaux ont pu être sauvés depuis que le Sikypark de Crémines (BE) a ouvert ses portes pour la première fois aux visiteurs il y a deux ans. « Le parc a été construit entre autres pour donner une maison aux fauves de Subingen », dit le directeur du zoo Marc Zihlmann. En parallèle avec les fauves âgés, le parc suisse de sauvetage animalier s'occupe également des animaux sauvages blessés et des animaux de livraison confisqués par l'office vétérinaire.

Plus de 200 oiseaux sauvés.

L'équipe de sauvetage voyage principalement en Suisse. Récemment, elle a participé à l’évacuation d’une station avicole désolante. En collaboration avec un vétérinaire, l'équipe a réuni les oiseaux. Plus de 200 animaux ont été trouvés dans cette zone. 149 ont été ramenés à la station de soin du Sikypark. L'état des animaux était précaire, les perroquets étaient malades, en manque de soins et sous-nourris. « Une catastrophe. De toute ma carrière, je n'ai jamais vu une chose pareille », déclara Marc Zihlmann, stupéfait. En un rien de temps, les animaux ont été soignés en soins intensifs. Peu de temps après, ils ont pu emménager dans leurs nouvelles volières, qui ont été mise en place pour eux dans le parc.

Perte des recettes.

Le 8 juin, le Sikypark devrait pouvoir rouvrir ses portes conformément aux règles sanitaires. Il ne va pas sans dire que les dommages financiers liés aux trois mois de fermeture restent conséquents, le printemps représentant en temps normal la haute saison pour le zoo et les recettes auraient ainsi financé une grande partie des actions de sauvetage. Le directeur souligne : « nous continuons bien sûr à soigner nos animaux et nous ne pouvons, ni ne voulons pas négliger les actions de sauvetage ». Malgré des mesures drastiques pour économiser et le chômage partiel, les coûts mensuels s’élèvent à environ 150 000 francs. La totalité des pertes de rendement s’élèvent à 750 000 francs.

Aide d'urgence nécessaire.

Le Sikypark attend désormais l’aide de bienfaiteurs enthousiastes et de visiteurs du zoo en faisant des dons et des parrainages, en achetant des abonnements annuels et des bons ou en adhérant à l’association de soutien ainsi qu’en sponsorisant. « Une aide d'urgence est désormais nécessaire », dit monsieur Zihlmann. Voulez-vous aider le parc suisse de sauvetage ? Ici, vous pouvez nous aider!

Marc Zihlmann a suivi la mission de sauvetage des perroquets avec son smartphone. Vous pouvez voir la vidéo sur Youtube.

L'endroit où les animaux ont besoin d'une maison, c'est au parc suisse de sauvetage animalier.

Plus de 200 animaux étaient traités de cette manière, lorsque l'équipe de sauvetage du Sikypark est arrivée.

Les perroquets délaissés vivaient les uns sur les autres – au Sikypark, ils vivent désormais dans de grandes volières.

Dès qu’ils seront en bonne santé, les perroquets pourront s'installer dans leurs nouvelles volières.

Plus de 200 animaux ont été sauvés. 149 oiseaux sont venus s'installer au parc suisse de sauvetage animalier.